Déroulement de la thérapie

Avant de commencer une psychothérapie (individuelle ou de couple), je vous proposerai un premier rendez-vous durant lequel nous faisons connaissance et nous clarifions la demande initiale (ce qui vous amène à consulter) ; s’en suivent quelques entretiens afin de définir les objectifs de la thérapie et le parcours pour y parvenir (orientation, durée et fréquence des rencontres).

C’est au terme de cette phase que, si vos difficultés persistent et que nous décidons de poursuivre le travail ensemble, débute le réel parcours thérapeutique. Régulièrement, au cours des séances, nous discuterons des avancés et/ou des difficultés. Vous pourrez à tout moment interrompre votre suivi, mais je tiens à ce que cela soit fait de manière discutée, conscient que les moments difficiles en thérapie peuvent, si élaborés, amener la personne à une transposition positive de l’apprentissage dans les difficultés relationnelles de la vie de tous les jours.

Durant les séances, tant en individuel qu’en couple, vous serez amené, et je vous accompagnerai, à parler de vos difficultés et de votre souffrance. Nous allons essayer d’agir dans le présent, afin de soulager les symptômes qui produisent cette souffrance et, en parallèle, aussi de nous occuper de ce qui les a rendu possibles. Je conçois en effet la psychothérapie comme un processus qui permet de tisser des liens entre le passé et le présent. Elle doit permettre la mise en évidence de manières d’agir récurrentes et de schémas répétitifs, aider ensuite à s’en distancier afin de trouver une meilleure connaissance de soi-même et par conséquent un équilibre.

Les séances durent généralement entre 50 minutes (séances individuelles) et 60 minutes (séances de couple).

Les consultations peuvent en partie être remboursées par les assurances complémentaires. Elles peuvent également être prises en charge par l’assurance maladie de base (LAMAL) en tant que psychothérapie déléguée. Une indication médicale doit alors être présente. Dans ce but, je travaille en collaboration avec le Dr. Hedi Klila, médecin psychiatre FMH dans le cabinet des « consultations du midi ».